Au revoir Kifalba Coulidiaty !

Submitted by Webmaster Info on Mon, 05/23/2022 - 14:29
Surtitre
Deuil
Kifalba Coulidiat

Triste nouvelle pour le monde éducatif et l’association des Yadcé et Gulmancé. Kifalba Marie Chantal Koulidiaty, institutrice certifiée et ancienne membre du bureau exécutif de l’association Bulcina Maasuagu Burkindi Roogomika, est décédée le 22 mars 2022, des suites de maladie.

Kifalba Marie Chantal Koulidiaty, Matricule 88949W, était institutrice certifiée. Elle était précédemment adjointe à l’école primaire publique Somgandé « C ». Elle est partie après dix-neuf (19) ans de bons et loyaux services à la nation burkinabè. Ses collègues retiennent d’elle, une institutrice dévouée, joyeuse, loyale, aimant les enfants, disponible.
Par ailleurs, Kifalba Marie Chantal Koulidiaty était aussi engagée pour la promotion de la parenté à plaisanterie. De ce fait, elle a été membre du bureau exécutif de l’association Bulcina Maasuagu Burkindi Roogomika. Cette association promeut la parenté à plaisanterie entre Yadcé et Gulmancé.

Selon les membres de l’association, Kifalba Marie Chantal Koulidiaty était un membre important. « Notre Kifalba a illuminé en effet cette belle association qui fait dans la promotion de la parenté à plaisanterie, de la fraternité et du vivre-ensemble. Kifalba, pour ses grandes qualités humaines (sociale, secourable, emphatique, aimable, dynamique, disponible…) et son énergie très positive distillée çà et là était devenue une des mascottes du groupe adulée et aimée de tous. Ce n’est pas les termes les plus hilarants et affectifs qui ont manqué », confie Salmata Ouédraogo/Savadogo dans sa lecture de l’éloge funèbre pour le compte de l’association.

Par ailleurs, l’association a désormais décidé de décerner des prix du rakiré. Ces prix seront baptisés « Prix Kifalba pour le Rakiré », en hommage aux actions de la défunte.

Jean-Yves Nébié

Légendes

  1. Kifalba Marie Chantal Koulidiaty était très appréciée par ses amis et ses collègues
  2. La défunte repose désormais au cimetière de Kamboinin
  3. Des Yadcé occupent sa dernière demeure et exigent un dédommagement (au nom de la parenté à plaisanterie)
  4. Parents, amis et collègues étaient consternés

 

 

Rubrique