Plan d’appui aux acteurs culturels et touristiques: Plus d’un milliard F CFA alloué

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, a procédé, le 06 avril 2020, à l’installation officielle d’un comité de réflexion chargé de la conception d’un plan d’appui aux acteurs de la Culture, des Arts et du Tourisme. Les membres du comité devront travailler pour que le plan, financé à hauteur d’un milliard vingt cinq millions (1 025 000 000) F CFA, soit disponible dès la semaine prochaine.

Selon Abdoul Karim Sango, « la priorité absolue du gouvernement est d’endiguer la pandémie certes mais aussi de faire face aux effets potentiels qu’elle induit sur l’économie du pays en général et sur le secteur de la Culture et du Tourisme en particulier ». Ainsi, un milliard vingt cinq millions (1 025 000 000) F CFA a été affecté à l’appui des acteurs culturels et touristiques ayant subi des préjudices à cause du coronavirus.

Les missions du comité de réflexion

Concrètement, de manière bénévole, il est chargé : de déterminer les formes de préjudices subis ; d’identifier les activités déjà programmées et non mises en œuvre du fait du Covid-19 ; de déterminer les critères de l’accompagnement pour chaque situation ; de déterminer les conditions de l’accompagnement ; etc.

Mais, ce fonds n’est pas destiné à dédommager quelqu’un. « Le but de ce comité, ce n’est pas de distribuer ce fonds comme des beignets. Il est destiné à la relance du secteur. Ce n’est pas non plus un dédommagement parce que le gouvernement n’est pas responsable. C’est un cas de force majeur qui s’est imposé à l’ensemble du peuple burkinabè. Il s’agit là de mesures d’accompagnement », prévient-il.

Ce comité est composé d’une dizaine de personnes issues du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme et des faîtières des associations des acteurs culturels et touristiques. Son installation intervient à la suite des mesures prises par le Président du Faso, le 02 avril 2020, pour soutenir les populations vulnérables et les différents secteurs de l’économie, éprouvés par la pandémie du coronavirus.

Des sanctions pour punir les indélicats

Les indélicats seront poursuivis en cas de fausses déclarations, assure Abdoul Karim Sango. « Que celui qui déclare avoir subi des préjudices à cause du coronavirus nous apporte les factures. Nous allons vérifier leurs authenticités auprès des agences ou compagnies. Si ce sont des faux, nous les poursuivrons sur le plan pénal. Les complices aussi. Toute fausse facture fera l’objet de poursuite pénale », insiste-t-il.

Quelques mesures pour accompagner les acteurs

Par ailleurs, Abdoul Karim Sango a rappelé quelques actions entreprises avant l’annonce des mesures d’accompagnement du gouvernement. Il s’agit entre autres de : la rencontre avec les acteurs culturels à Bobo-Dioulasso ; la rencontre avec les membres de la Confédération nationale de la Culture (CNC) ; etc.

Ensuite, il y a le financement de certains projets de sensibilisation entrepris par les acteurs de la culture. « Il y a des activités qui ont été sponsorisées par le ministère. Nous avons dégagé une dizaine de millions pour les accompagner. Nous continuons à chercher des ressources pour pouvoir les désintéresser », ajoute-t-il.

Toute somme faite, il a félicité toutes les initiatives entreprises par les acteurs culturels et touristiques pour sensibiliser les populations à la pandémie du coronavirus. La cérémonie a connu également la présence de : Dr Lassina Simporé, Secrétaire général du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme et de Raphaël Kompaoré, Inspecteur général des services. Jean-Yves Nébié

Composition du comité de réflexion

-Pour le compte du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

  1. Alimata Sawadogo/Tanly, Directrice générale des Arts (DGA) ;
  2. Luc Ouédraogo, Directeur général du Tourisme (DGT) ;
  3. Wahabou Bara, Directeur général du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) ;
  4. Alphonse Tougouma, Directeur général du Fonds pour le Développement Culturel et Touristique (FDCT) ;
  5. Abdoul Aziz Rouamba, Directeur de l’Administration et des Finances (DAF)

-Pour le compte des faîtières des structures relevant de la culture et du tourisme

  1. Télesphore Bationo, Président de la Confédération nationale de la Culture (CNC) ;
  2. Thierry Millogo, Président de la Commission nationale des Arts (CNA) ;
  3. Valérie Kaboré, Elue consulaire au titre des entreprises culturelles et créatives à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (ICC/CCI-BF) ;
  4. Denis Zoungrana, Représentant la Fédération des organisations patronales du tourisme et de l’hôtellerie du Burkina (FOPATH-B).

Les travaux du comité seront présidés par Rasmané Kamba, Conseiller technique au ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *