SOS Appareils Respiratoires: 9 moniteurs pour 4 hôpitaux

Les initiateurs du projet SOS Appareils Respiratoires, conduits par Dr Nestorine Sangaré, ancienne ministre de la Promotion de la femme, ont procédé, le 06 mai 2020, à la remise de neuf (9) moniteurs médicaux multiparamétriques au ministère de la Santé. Ces appareils, destinés aux hôpitaux publics de la ville de Ouagadougou, visent à la surveillance des constantes vitales des patients admis en réanimation.

Ce don est composé de neuf (9) moniteurs médicaux multiparamétriques, dont le coût unitaire est de deux millions deux cent dix mille (2 210 000) F CFA. Il est le fuit de l’initiative SOS Appareils Respiratoires, lancée le 24 mars 2020, par Dr Nestorine Sangaré, pour équiper les centres de prise en charge des patients atteints du Covid-19. « Nous avons effectué cette opération pour répondre à un besoin. Nous sommes tous au courant de cette maladie et de ses conséquences. En tant que citoyenne, nous avons simplement voulu apporter notre contribution à la lutte. Les besoins sont immenses et nous voulons aider à mobiliser les moyens pour accompagner la lutte. Plus de mille cinq cent (1 500) personnes ont contribué. Nous avons réuni dix-neuf millions cent quatre-vingt mille cent vingt-huit (19 180 128) F CFA à la date du 03 mai 2020. Ce sont des appareils essentiels pour aider à la prise en charge des malades sous assistance respiratoire », a expliqué l’initiatrice du projet.

Remise symbolique d’un moniteur par Dr Nestorine Sangaré à Emmanuel Sorgho, directeur de Cabinet du ministère de la Santé

Au départ, l’objectif était d’acquérir dix (10) appareils respiratoires pour équiper les centres de prises en charge des cas de Covid-19. Mais les responsables du projet ont constaté qu’il serait difficile d’acquérir ces appareils respiratoires dont le coût unitaire a augmenté jusqu’à vingt-six millions (26 000 000) F CFA. Après concertation, il a donc été décidé de l’achat de moniteurs médicaux multiparamétriques, sur recommandation du personnel soignant. Ces appareils sont indispensables dans les salles de réanimation.

Dr Harouna Louré démontre le fonctionnement du moniteur

Pour Emmanuel Sorgho, Directeur de cabinet du ministère de la Santé, ce don est un geste salutaire. « C’est une joie qui nous anime. Vous avez suivi les difficultés qu’il y avait dans les services de réanimation. C’est ce qui a incité Dr Nestorine Sangaré à lancer l’initiative de collecte de fonds afin d’acquérir ces appareils qui sont très utiles dans la prise en charge des malades dans le cadre du Covid-19. Même après la pandémie, ils peuvent servir en réanimation. Nous sommes vraiment soulagé », s’est-il réjoui.

Qu’est-ce qu’un moniteur médical multiparamétrique ?

Il s’agit d’un appareil qui permet de surveiller instantanément et avec précision l’évolution des constantes vitales des malades (rythme et fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, tension artérielle, saturation en oxygène, température, etc.). Ainsi, en cas de complication, l’appareil alerte le personnel soignant qui dispose de données fiables  pour agir immédiatement.

Le moniteur multiparamétrique

Selon Dr Harouna Louré, Médecin-anesthésiste à l’hôpital de Bogodogo, le moniteur est indispensable. « Chaque lit de réanimation a obligatoirement besoin d’un appareil de surveillance. On n’a pas obligatoirement besoin d’un appareil de ventilation car ce ne sont pas tous les malades qu’on admet en soins intensifs. Mais on a nécessairement besoin d’un moniteur. A Bogodogo, on a six (6) lits. En termes d’appareils respiratoires, nous avons au moins neuf (9) machines qui fonctionnent bien. Mais nos lits peinent à fonctionner correctement parce qu’on n’a pas assez de moniteurs. Cet appareil permet de connaître à l’instant les différentes constantes vitales des malades qu’on admet en réanimation », a-t-il fait savoir.

Les acteurs restent mobilisés pour la lutte

Les bénéficiaires

Les donateurs ont dévoilé la répartition par hôpital bénéficiaire. Ce sont : Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (2 moniteurs) ; Centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo (2 moniteurs) ; Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles-De-Gaule (2 moniteurs ; Hôpital de Bogodogo (3 moniteurs).

Notons que des artistes musiciens ont prêté leurs images, en tant qu’ambassadeurs, à cette initiative : Floby ; Miss Tanya ; Malika La Slameuse ; Freeman Tapily ; Ali Ponré 1er. Aussi, l’initiative a été soutenue par l’Ordre des avocats du Burkina qui a mobilisé sept millions (7 000 000) F CFA. Les anciens étudiants de l’Université catholique de Bobo-Dioulasso ont également contribué, selon Dr Nestorine Sangaré. La collecte de fonds se poursuit jusqu’au 10 mai 2020.

Jean-Yves Nébié

Mohamed Nombo (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *