Près de 2 000 étudiants formés à distance

Submitted by Webmaster Info on Thu, 06/02/2022 - 13:33
Surtitre
10 ans de l’École supérieure privée en direct (EDE)
10 ans de l’École supérieure privée en direct (EDE)

L’École supérieure privée en direct (EDE) a organisé, le 1 juin 2022, à son siège (sis à Ouaga 2000), sa première journée scientifique, sous le thème : « Enseignement à distance et recherche scientifique : défis et perspectives ». L’objectif principal de cette journée est de contribuer à la visibilité et à la valorisation scientifique de l’établissement.
L’École supérieure privée en direct (EDE) est un établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans la formation à distance. Elle est reconnue par l’État burkinabè (arrêté d’ouverture N°2012/411/MESS/SG/DGERS). Depuis 2020, elle bénéficie de l’accréditation de certains de ces diplômes par le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), dans la catégorie « enseignement à distance ». Elle est la première école en ligne à bénéficier de cette accréditation.

À l’occasion de ses dix (10) ans d’existence, l’École supérieure privée en direct (EDE) organise, depuis le 15 mars 2022, une série de manifestions académiques et scientifiques dont l’apothéose est la journée scientifique.
Selon Andréa Balma, Directrice générale de l’École supérieure privée en direct (EDE), le bilan de la décennie de l’établissement est très satisfaisant. « C’est une très grande satisfaction. Nous avons atteint l’âge de l’adolescence. C’est le bel âge. Lorsqu’une structure parvient à cet âge, c’est une fierté. Nous savons qu’avec toutes les exigences dans le monde aujourd’hui, la formation est incontournable. Aujourd’hui, on parle d’enseignement hybride. On ne peut plus travailler sans les nouvelles technologies. Nous avons lancé, en 2012, cette école à un moment où il n’y avait pas d’accompagnement pour la formation à distance. En dix ans, nous avons atteint près de deux mille (2 000) personnes formées. Nous avons des étudiants partout dans le monde. Nous en avons dans toutes les structures, aussi bien privées que publiques. Nous avons mis beaucoup d’étudiants sur le marché de l’emploi. Et ils peuvent témoigner de la qualité de nos formations. Ce sont particulièrement des adultes qui s’intéressent à la formation à distance. Mais avec la Covid-19, beaucoup de jeunes viennent aussi se faire former. Maintenant, on a l’ouverture de l’Université virtuelle qui a élargi les offres de formation. Au niveau des autorités, on sait qu’il y a des efforts qui sont consentis. Mais, il y a encore le problème de la connexion Internet à améliorer pour permettre davantage aux gens de se faire former à distance », a-t-elle affirmé.

Pour Pr Joseph Paré, ancien ministre de l’Enseignement secondaire et supérieur (2006-2011), parrain de cette journée scientifique, l’École supérieure privée en direct (EDE) est à féliciter. « J’apprécie positivement cette journée scientifique. Elle participe à la réflexion pour la mise en relation de l’enseignement et de la recherche. Aussi, après dix ans de fonctionnement, il est nécessaire de faire un bilan des acquis et des faiblesses. À partir de ce bilan, il faut trouver des innovations pour l’avenir. Dans le cadre de la nouvelle économie du savoir, l’enseignement à distance, à partir des modalités que nous offrent les nouvelles technologies de l’information et de la communication, est sans aucun doute un créneau porteur pour construire la nouvelle industrie qui va permettre à notre pays de se développer », a-t-il indiqué.
Quant à Mahamoudou Bamogo, représentant du Directeur général de l’enseignement supérieur (DGSUP), il confie que les autorités mettront bientôt en œuvre un référentiel pour mieux encadrer l’enseignement à distance. « Cette école a toujours bénéficié de l’accompagnement du ministère en charge de l’enseignement supérieur. Le ministère tient à saluer ce type d’initiatives. Nous devons mettre à leur disposition un référentiel, qui ne saurait tarder, pour leur permettre de mettre à la disposition des étudiants des enseignements innovants », a-t-il souligné.

De la journée scientifique

Pour lancer cette journée scientifique, Andréa Balma, Directrice générale de l’École supérieure privée en direct (EDE), a fait une communication une inaugurale, dont le thème est : « Enseignement à distance et recherche scientifique : défis et perspectives ». Elle y a fait ressortir l’histoire de l’établissement, les difficultés rencontrées, les défis à relever. Aussi, elle a signifié que l’enseignement à distance ne réduit pas la qualité de la recherche scientifique. « Chez nous, les cours se déroulent à distance. Mais les étudiants font des stages pratiques pour l’élaboration de leurs documents. Ils font de la recherche dont ils nous présentent des résultats pour l’obtention de leurs diplômes. Nous respectons la démarche scientifique. La seule chose qui est différente, c’est l’enseignement par le biais des nouvelles technologies », a-t-elle dit.

Du reste, il faut noter que plusieurs activités ont été organisées pour célébrer cette décennie d’existence : un webinaire de partage d’expérience, un workshop de découverte, des formations, une journée d’échange culturelle, un concours de talents ; etc.

Pour mémoire, l’École supérieure privée en direct (EDE) est membre de la Fédération Européenne des Écoles (FEDE) depuis 2014. Elle a reçu le Prix du meilleur service en ligne lors de la deuxième édition du Salon du E-commerce de Ouagadougou et le Prix africain de la coopération du réseautage des grandes écoles (2021).


Jean-Yves Nébié

 

Rubrique